Virus covid-19

Nous sommes opérationnels durant cette crise sanitaire et mettons tout en oeuvre pour vous livrer dans les plus brefs délais.

Bandelettes urinaires CombiScreen Plus

À partir de 6,90 € 5,75 €
En stock
Référence
CS_Plus
Bandelettes urinaires CombiScreen Plus doit être acheté par multiple de 1
aucun

La bandelette urinaire CombiScreen est une méthode instantanée d’analyse biologique.

L’apport d’acide ascorbique, mieux connu sous le nom de vitamine C, est essentiellement alimentaire (nourriture et préparations vitaminiques). Cependant, une grande proportion est éliminée par voie urinaire. C’est pour cette raison que la majorité de la population présente un taux d’acide ascorbique urinaire significatif. Pour de nombreux fabricants de bandelettes, ce taux d’acide ascorbique provoque des résultats trop bas ou faussement négatifs pour l’hématurie et la glycosurie. Ceci engendre des erreurs de diagnostic ou retarde les mesures thérapeutes à prendre. Nos bandelettes CombiScreen PLUS offrent une plus grande sécurité grâce à leur protection intégrée contre cette interférence de l’acide ascorbique.

UTILISATION PRÉVUE

À utiliser comme test de dépistage préliminaire pour le diabète, les maladies hépatiques, les maladies hémolytiques, les troubles urogénitaux et rénaux et les anomalies métaboliques.

Bandelettes urinaires pour la détermination semi-quantitative rapide de l’acide ascorbique, de la bilirubine, du sang, du glucose, des cétones, des leucocytes, des nitrites, de la valeur de pH, des protéines, de la densité spécifique et de l’urobilinogène dans l’urine humaine. Les bandelettes urinaires CombiScreen® sont exclusivement destinées à un usage professionnel.

RÉSUMÉ ET EXPLICATION

Les bandelettes urinaires sont des systèmes de test semi-quantitatifs utilisés pour mesurer certains analytes dans l’urine. Elles sont utilisées pour le dépistage des troubles rénaux, hépatiques et métaboliques ainsi que pour les infections urinaires d’origine bactérienne. Comme l’acide ascorbique dans l’urine peut interférer avec la réaction de certains paramètres, certaines bandelettes urinaires CombiScreen® incluent une zone réactive qui indique le niveau d’acide

ascorbique dans l’urine. Les bandelettes urinaires CombiScreen® Plus comprennent une protection contre l’acide ascorbique pour les parties

du test relatives au sang et au glucose. Cette notice décrit tous les types de bandelettes urinaires CombiScreen® listés dans les informations de commande. Toutes les bandelettes urinaires CombiScreen® peuvent être lues visuellement

et elles peuvent en outre être évaluées à l’aide d’outils. Reportez vous à l’emballage et à l’étiquette pour connaître la combinaison de paramètres spécifiques du produit que vous utilisez.


PRINCIPE DU TEST

Acide ascorbique : Le test est basé sur la décoloration du réactif de Tillman. En présence d’acide ascorbique, la couleur passe du gris-bleu à l’orange.

Bilirubine : Un composé azoïque rouge est obtenu en présence d’acide par l’accouplement de la bilirubine avec un sel de diazonium. La présence de bilirubine est signalée par une couleur de pêche rouge-orange.

Sang : Le test est basé sur l’activité pseudo-peroxydatique de l’hémoglobine et de la myoglobine, qui catalysent l’oxydation d’un indicateur par un hydroperoxyde organique et un chromogène produisant une couleur verte. Les érythrocytes intacts sont signalés par des colorations ponctuelles sur la zone réactive, tandis que l’hémoglobine et la myoglobine sont signalées par une coloration verte homogène.

Glucose : Le test est basé sur la réaction glucose oxydase-peroxydasechromogène. La présence de glucose entraîne un changement de

couleur, passant du jaune via le vert citron au sarcelle foncé.

Cétones : Le test est basé sur la réaction de l’acétone et de l’acide acétylacétique avec du nitroprussiate de sodium en solution alcaline pour donner un complexe de couleur violette (test de Legal).

Leucocytes : Le test est basé sur l’activité estérase des granulocytes. Cette enzyme sépare des carboxylates hétérocycliques. Si l’enzyme est libérée des cellules, elle réagit avec un sel de diazonium en formant un colorant violet.

Nitrite : Le test est basé sur le principe de la réaction de Griess. Tout degré de coloration rose-orange doit être interprété comme un résultat positif.

pH : La zone réactive contient des indicateurs de pH, qui changent clairement de couleur entre pH 5 et pH 9 (de l’orange au vert et au turquoise).

Protéines : Le test est basé sur le principe de « l’erreur protéique » d’un indicateur. Le test est particulièrement sensible en présence d’albumine. D’autres protéines sont indiquées avec moins de sensibilité. La présence de protéines entraîne un changement de couleur du jaunâtre au vert menthe.

Densité spécifique : Le test est basé sur un changement de couleur du réactif de bleu vert à jaune verdâtre en fonction de la concentration d’ions dans l’urine.

Urobilinogène : Le test est basé sur le couplage de l’urobilinogène avec un sel de diazonium stabilisé donnant un composé azoïque rouge. La présence d’urobilinogène entraîne un changement de couleur du rose clair au rose foncé.


RÉACTIFS

Acide ascorbique : 2,6-dichlorophénolindophénol 0,7 %

Bilirubine : sel de diazonium 3,1 %

Sang : tétraméthylbenzidine-dihydrochloride 2,0 %,

isopropylbenzène-hydroperoxyde 21,0 %

Glucose : glucose oxydase 2,1 % ; peroxydase 0,9 % ; o-tolidinehydrochloride 5,0 %

Cétones : nitroprussiate de sodium 2,0 %

Leucocytes : ester d’acide carboxylique 0,4 % ; sel de diazonium 0,2 %

Nitrite : tétrahydrobenzo[h]quinoléine-3-ol 1,5 % ; acide sulfanilique 1,9 %

pH : rouge de méthyle 2,0 % ; bleu de bromothymol 10,0 %

Protéines : bleu de tétrabromophénole 0,2 %

Densité spécifique : bleu de bromothymol 2,8 %

Urobilinogène : sel de diazonium 3,6 %


PROCÉDURE

• Utilisez de l’urine native, fraîche et bien mélangée.

• Retirez uniquement le nombre de bandelettes urinaires à utiliser pour le test et refermez immédiatement et soigneusement le flacon avec le bouchon d’origine.

• Immergez brièvement la bandelette urinaire (environ 1 à 2 secondes) dans l’urine bien mélangée. Assurez-vous que toutes les zones réactives sont immergées dans l’échantillon.

• Essuyez le bord de la bandelette sur le rebord du récipient d’échantillon pour éliminer l’excès d’urine.

• Tamponnez le bord de la bandelette urinaire sur du papier absorbant.

• Évaluation visuelle : Pour éviter l’interaction entre les zones réactives adjacentes, tenez la bandelette urinaire en position horizontale pendant l’incubation. Comparez les couleurs des zones réactives sur la bandelette urinaire avec l’échelle de couleurs correspondante sur le flacon 60 secondes après immersion (60 à 120 secondes pour les leucocytes). Les changements de couleur qui apparaissent plus de 2 minutes après l’immersion ne doivent pas être évalués. L’évaluation visuelle doit être effectuée à la lumière du jour diffuse (sous les lampes, à la fenêtre, etc.). Tout changement de couleur qui ne peut être attribué à l’échelle de couleurs sur l’étiquette du flacon, ou qui est limité au rebord des plages de test, n’est pas significatif et ne doit pas être utilisé pour l’interprétation.

Évaluation automatisée : Pour la lecture réflectométrique, veuillez lire attentivement le mode d’emploi détaillé des appareils. Une concordance exacte entre l’évaluation visuelle et l’évaluation automatisée n’est pas toujours possible en raison des différentes sensibilités spectrales de l’oeil humain et du système optique des appareils.

Plus d’information
Country of Manufacture Allemagne
Poids (Kg) 0.100000
Référence CS_Plus
Product Name Bandelettes urinaires CombiScreen Plus
Temps de résultat 60 secondes, et 120 secondes pour les leucocytes
Taxes article soumis à TVA 20%
Marque CombiScreen Plus
Classe DM DIV Autres dispositifs
Description

La bandelette urinaire CombiScreen est une méthode instantanée d’analyse biologique.

L’apport d’acide ascorbique, mieux connu sous le nom de vitamine C, est essentiellement alimentaire (nourriture et préparations vitaminiques). Cependant, une grande proportion est éliminée par voie urinaire. C’est pour cette raison que la majorité de la population présente un taux d’acide ascorbique urinaire significatif. Pour de nombreux fabricants de bandelettes, ce taux d’acide ascorbique provoque des résultats trop bas ou faussement négatifs pour l’hématurie et la glycosurie. Ceci engendre des erreurs de diagnostic ou retarde les mesures thérapeutes à prendre. Nos bandelettes CombiScreen PLUS offrent une plus grande sécurité grâce à leur protection intégrée contre cette interférence de l’acide ascorbique.

UTILISATION PRÉVUE

À utiliser comme test de dépistage préliminaire pour le diabète, les maladies hépatiques, les maladies hémolytiques, les troubles urogénitaux et rénaux et les anomalies métaboliques.

Bandelettes urinaires pour la détermination semi-quantitative rapide de l’acide ascorbique, de la bilirubine, du sang, du glucose, des cétones, des leucocytes, des nitrites, de la valeur de pH, des protéines, de la densité spécifique et de l’urobilinogène dans l’urine humaine. Les bandelettes urinaires CombiScreen® sont exclusivement destinées à un usage professionnel.

RÉSUMÉ ET EXPLICATION

Les bandelettes urinaires sont des systèmes de test semi-quantitatifs utilisés pour mesurer certains analytes dans l’urine. Elles sont utilisées pour le dépistage des troubles rénaux, hépatiques et métaboliques ainsi que pour les infections urinaires d’origine bactérienne. Comme l’acide ascorbique dans l’urine peut interférer avec la réaction de certains paramètres, certaines bandelettes urinaires CombiScreen® incluent une zone réactive qui indique le niveau d’acide

ascorbique dans l’urine. Les bandelettes urinaires CombiScreen® Plus comprennent une protection contre l’acide ascorbique pour les parties

du test relatives au sang et au glucose. Cette notice décrit tous les types de bandelettes urinaires CombiScreen® listés dans les informations de commande. Toutes les bandelettes urinaires CombiScreen® peuvent être lues visuellement

et elles peuvent en outre être évaluées à l’aide d’outils. Reportez vous à l’emballage et à l’étiquette pour connaître la combinaison de paramètres spécifiques du produit que vous utilisez.


PRINCIPE DU TEST

Acide ascorbique : Le test est basé sur la décoloration du réactif de Tillman. En présence d’acide ascorbique, la couleur passe du gris-bleu à l’orange.

Bilirubine : Un composé azoïque rouge est obtenu en présence d’acide par l’accouplement de la bilirubine avec un sel de diazonium. La présence de bilirubine est signalée par une couleur de pêche rouge-orange.

Sang : Le test est basé sur l’activité pseudo-peroxydatique de l’hémoglobine et de la myoglobine, qui catalysent l’oxydation d’un indicateur par un hydroperoxyde organique et un chromogène produisant une couleur verte. Les érythrocytes intacts sont signalés par des colorations ponctuelles sur la zone réactive, tandis que l’hémoglobine et la myoglobine sont signalées par une coloration verte homogène.

Glucose : Le test est basé sur la réaction glucose oxydase-peroxydasechromogène. La présence de glucose entraîne un changement de

couleur, passant du jaune via le vert citron au sarcelle foncé.

Cétones : Le test est basé sur la réaction de l’acétone et de l’acide acétylacétique avec du nitroprussiate de sodium en solution alcaline pour donner un complexe de couleur violette (test de Legal).

Leucocytes : Le test est basé sur l’activité estérase des granulocytes. Cette enzyme sépare des carboxylates hétérocycliques. Si l’enzyme est libérée des cellules, elle réagit avec un sel de diazonium en formant un colorant violet.

Nitrite : Le test est basé sur le principe de la réaction de Griess. Tout degré de coloration rose-orange doit être interprété comme un résultat positif.

pH : La zone réactive contient des indicateurs de pH, qui changent clairement de couleur entre pH 5 et pH 9 (de l’orange au vert et au turquoise).

Protéines : Le test est basé sur le principe de « l’erreur protéique » d’un indicateur. Le test est particulièrement sensible en présence d’albumine. D’autres protéines sont indiquées avec moins de sensibilité. La présence de protéines entraîne un changement de couleur du jaunâtre au vert menthe.

Densité spécifique : Le test est basé sur un changement de couleur du réactif de bleu vert à jaune verdâtre en fonction de la concentration d’ions dans l’urine.

Urobilinogène : Le test est basé sur le couplage de l’urobilinogène avec un sel de diazonium stabilisé donnant un composé azoïque rouge. La présence d’urobilinogène entraîne un changement de couleur du rose clair au rose foncé.


RÉACTIFS

Acide ascorbique : 2,6-dichlorophénolindophénol 0,7 %

Bilirubine : sel de diazonium 3,1 %

Sang : tétraméthylbenzidine-dihydrochloride 2,0 %,

isopropylbenzène-hydroperoxyde 21,0 %

Glucose : glucose oxydase 2,1 % ; peroxydase 0,9 % ; o-tolidinehydrochloride 5,0 %

Cétones : nitroprussiate de sodium 2,0 %

Leucocytes : ester d’acide carboxylique 0,4 % ; sel de diazonium 0,2 %

Nitrite : tétrahydrobenzo[h]quinoléine-3-ol 1,5 % ; acide sulfanilique 1,9 %

pH : rouge de méthyle 2,0 % ; bleu de bromothymol 10,0 %

Protéines : bleu de tétrabromophénole 0,2 %

Densité spécifique : bleu de bromothymol 2,8 %

Urobilinogène : sel de diazonium 3,6 %


PROCÉDURE

• Utilisez de l’urine native, fraîche et bien mélangée.

• Retirez uniquement le nombre de bandelettes urinaires à utiliser pour le test et refermez immédiatement et soigneusement le flacon avec le bouchon d’origine.

• Immergez brièvement la bandelette urinaire (environ 1 à 2 secondes) dans l’urine bien mélangée. Assurez-vous que toutes les zones réactives sont immergées dans l’échantillon.

• Essuyez le bord de la bandelette sur le rebord du récipient d’échantillon pour éliminer l’excès d’urine.

• Tamponnez le bord de la bandelette urinaire sur du papier absorbant.

• Évaluation visuelle : Pour éviter l’interaction entre les zones réactives adjacentes, tenez la bandelette urinaire en position horizontale pendant l’incubation. Comparez les couleurs des zones réactives sur la bandelette urinaire avec l’échelle de couleurs correspondante sur le flacon 60 secondes après immersion (60 à 120 secondes pour les leucocytes). Les changements de couleur qui apparaissent plus de 2 minutes après l’immersion ne doivent pas être évalués. L’évaluation visuelle doit être effectuée à la lumière du jour diffuse (sous les lampes, à la fenêtre, etc.). Tout changement de couleur qui ne peut être attribué à l’échelle de couleurs sur l’étiquette du flacon, ou qui est limité au rebord des plages de test, n’est pas significatif et ne doit pas être utilisé pour l’interprétation.

Évaluation automatisée : Pour la lecture réflectométrique, veuillez lire attentivement le mode d’emploi détaillé des appareils. Une concordance exacte entre l’évaluation visuelle et l’évaluation automatisée n’est pas toujours possible en raison des différentes sensibilités spectrales de l’oeil humain et du système optique des appareils.

Rédigez votre propre commentaire
Seuls les utilisateurs sauvegardés peuvent soumettre leur avis. Veuillez vous connecter ou créer un compte
2020 - SAS Aximed France.